Mondassur, votre expert
assurances voyages et assurances expatriés

+33 (0)1 80 87 57 80
 
Logo Mondassur

Les jeunes souhaitent partir à l'étranger 

En 2018, 7 jeunes Français (18-24 ans) sur 10* envisagent donc de partir vivre à l’étranger.

Les causes de cette décision seraient leur souhait d’aventures (46% de leurs réponses) et leur recherche de meilleures opportunités de carrières (40.4%). 

Par rapport aux résultats observés il y a deux ans, 51% des jeunes de 18 à 24 ans auraient davantage envie de s’expatrier.

Entretien avec Richard Werly, conseiller éditorial du Gavroche et correspondant pour la France et les affaires européennes du quotidien suisse Le Temps 

Richard_Werly-gavroche.jpg

1. Pourriez-vous vous présenter, et nous dire les raisons qui vous ont amenées en Thaïlande ?

Gavroche et la Thaïlande sont pour moi deux histoires anciennes, étroitement liées à mon parcours professionnel. Jugez plutôt: la création de Gavroche remonte à 1994. Cette publication francophone détient donc un record en Asie du Sud-Est: 25 ans d'âge ! Ce qui, pour un journal indépendant, financé par ses lecteurs et par la publicité, est une prouesse qu'il convient de saluer et qui fait, selon moi, une nette différence. Un exemple : la numérisation en cours des archives intégrales de Gavroche Magazine. Plus de 500 numéros, soit un témoignage unique sur l'histoire de la Thaïlande et des pays du Mékong. Gavroche-Thaïlande, c'est cela: un indéniable morceau d'histoire, un miroir dans lequel nos lecteurs peuvent se regarder et se retrouver. 

J'étais pour ma part jeune correspondant en Thaïlande en 1994 lorsque ce journal s'est créé. J'y ai très vite collaboré et je l'ai pour ainsi dire vu naître. J'y tiens une chronique, intitulée Rebond, depuis 2010, en tant qu’observateur lointain de la Thaïlande, puisque mes affectations pour Le Temps m’ont successivement conduit au Japon, à Genève, à Bruxelles puis à Paris. Imaginer que Gavroche, en raison des difficultés économiques inhérentes à la presse, vienne à disparaître, était pour moi profondément choquant. C'est pour cette raison que j’ai accepté d’apporter mon soutien éditorial aux repreneurs.  

2. Pourriez-vous nous présenter Gavroche et son équipe ? Quel est votre projet ?

Gavroche-Thaïlande est actuellement en pleine période de relance. Le nouveau tour de table d'actionnaires et de partenaires a été bouclé en août dernier, à la suite du départ de Philippe Plénacoste, l'animateur historique de la publication dont je ne soulignerai jamais assez le courage et la ténacité. Je conseille, depuis lors, la rédaction de Bangkok composée de trois personnes, aidées par des collaborateurs pigistes. Un nouveau rédacteur permanent vient d'être embauché. L’équipe va ensuite s’étoffer.

Gavroche, rappelons-le, offre trois plateformes d'informations à ses lecteurs et à ses annonceurs: une plateforme web, un magazine mensuel, et des lettres hebdomadaires d'information. L'originalité de notre projet est de travailler actuellement à une déclinaison de Gavroche et de ces plates formes en Afrique. D'ici un an, ce partenariat africain devrait être en place, offrant à nos annonceurs une dimension internationale francophone unique en son genre.

3. Comment peut-on s'abonner ?

Il suffit pour cela de vous connecter sur le site www.gavroche-thailande.com, rubrique abonnement. Un nouveau site web sera bientôt en place. Les formulaires d'abonnement au magazine seront simplifiés et faciles d'accès. La newsletter culturelle est gratuite. Autre spécificité du  projet: la mise sur pied d'une cellule de création de contenus éditoriaux en français pour les marques. L'Agence Gavroche produit déjà des textes pour les plates formes de plusieurs clients. Une idée est aussi d’organiser, à Bangkok, en 2019, un festival Gavroche. L’avancée et la relance se font pas à pas. Avec le plus grand respect pour nos concurrents qui contribuent, eux aussi, à la vitalité de la communauté francophone de la région. 

4. Quels conseils donneriez-vous à jeune expatrié en Thaïlande ?

La Thaïlande est un pays facile d'accès. Les valeurs de la société thaïlandaise, très imprégnée par le bouddhisme, sont évidemment très éloignées de celles en vigueur dans la société française. La langue est aussi difficile. Mais les Thaïlandais sont accueillants, ouverts, respectueux et amicaux envers les étrangers.

Mes conseils aux jeunes français désireux de s'expatrier ? D'abord se documenter. Rien n'est pire que de voir dans la Thaïlande un pays permissif, facile, où tous les excès sont permis. Comprendre la culture du pays est indispensable.

Autre conseil : avoir deux ou trois relais sur place. Des personnes de confiance capables de vous donner un coup de main.

Troisième conseil: soyez-vous mêmes. Les Thaïlandais n'attendent pas des jeunes français qu'ils copient les manières asiatiques. Travaillez donc à la française, soyez débrouillards. Mais en gardant toujours à l'esprit une indispensable retenue : ce pays n'est pas le vôtre. Appréciez-le ainsi.

5. Que pensez-vous du système de santé en Thaïlande ?

Je répondrai à votre question en deux temps.

Premier temps : l'infrastructure de santé et médicale.

Elle est de très bon niveau. C'est l'un des domaines dans lequel la Thaïlande a le plus progressé depuis ces deux dernières décennies. Partout, vous trouverez des docteurs anglophones. Les médicaments sont faciles à obtenir. Les hôpitaux sont propres, bien tenus. Les services d'urgence sont accueillants et professionnels. De plus en plus de cliniques spécialisées proposent en outre leurs services.

Second temps: la notion de système de santé. En France, cela veut dire sécurité sociale, remboursement, etc. Oubliez cela en Thaïlande. Tout se paye cash. D'où l'importance d'avoir une bonne assurance avant de partir, et de garder toujours sur soi une somme de monnaie suffisante en cas d'accident par exemple. J'insiste sur l'assurance. La Thaïlande est un pays ou de bons contrats d'assurance sont disponibles, contractés ou non depuis la France. C'est un impératif.

6. Des conseils de lecture ?

Lisez d’abord la presse internationale : le Monde, le Figaro…et bien sûr le Temps ! Lisez aussi Gavroche-Thaïlande! Mais pas seulement. D'autres sites webs bien informés existent. Mais lisez surtout quelques livres de référence. Je cite "Les 101 idées reçues sur la Thaïlande" que vient de publier notre collaboratrice Eugénie Merieau. Mon ex-collègue Arnaud Dubus a aussi publié un très bon "Thaïlande" aux éditions La découverte. Pour la région, je ne peux que vous recommander les livres de la collection « l'Ame des peuples » que je dirige aux éditions Nevicata. Nous avons des volumes sur le Cambodge, le Vietnam et le Laos !

Pour votre assurance santé Thaïlande, vous pouvez faire un devis gratuit sur ce site ou contacter notre équipe.

Les expatriés ont parfois perdu les liens les rattachant à leurs pays d’origine

Dans ce cas, une assurance rapatriement offrant le retour dans le pays d’origine est-elle pertinente ? La question est récurrente pour les personnes – qu’on appelle souvent les expatriés – qui vivent à l’étranger depuis parfois de longues années.
Leur centre d’intérêt est à l’étranger et ces expatriés n’ont parfois que très peu de liens avec leur pays d’origine. Ils ont construit leur vie à l’étranger souvent dans les zones qui se développent économiquement. Certains Français sont partis en Asie comme en Chine, à Singapour ou dans d’autres pays d’Asie du Sud Est : Vietnam, Thaïlande, Cambodge…etc depuis des années. D’autres sont partis vers les Amériques : aux Etats-Unis qui continuent de faire rêver ou en Amérique latine. D’autres encore ont choisi des destinations parfois plus exotiques où le développement économique s’accélère comme dans certains pays d’Afrique.


Certains ont pu décrocher des emplois très qualifiés et connaissent de brillantes carrières, d’autres font encore leurs preuves. Parmi eux, certains ont rencontré l’âme sœur avec soit une personne expatriée comme eux ou avec une personne de leur pays d’adoption. Certains ont fondé une famille depuis parfois de longues années.

 

Une assurance santé internationale pour des expatriés de longue date

Pour tous ces cas, les expatriés ou personnes vivant en dehors de leur pays d’origine, peuvent bénéficier d’une assurance santé internationale qui offre de réels avantages et souvent des tarifs moins élevés que les assurances locales. Ceci est particulièrement vrai dans les pays où le coût médical est élevé comme aux Etats-Unis, au Royaume-Uni ou des pays d’Asie particulièrement chers comme à Singapour ou Hong Kong.

Une assurance rapatriement permet de couvrir des situations imprévisibles

Sachant que ces expatriés vivent depuis longtemps à l’étranger, ils se posent souvent la question de l’intérêt d’une assurance rapatriement lors du choix de l’assurance médicale internationale.

Le raisonnement est souvent : « Ma famille et ma vie sont dans mon nouveau pays donc je n’ai pas besoin de prendre une assurance rapatriement. Je ne souhaite pas être rapatrié dans mon pays d’origine. Chez moi, c’est ici et pas de retour dans mon pays de naissance. ».
La couverture d’une assurance rapatriement s’applique en effet pour vous rapatrier dans votre pays d’origine mais cette « utilisation » est surtout valable pour les assurances voyages. Si vous prenez une assurance santé internationale couvrant ainsi les expatriés, le rapatriement s’opère également dans son pays d’adoption. Imaginez-vous habiter en Thaïlande, vous décidez de partir en vacances découvrir l’Australie. Vous avez un accident de voiture. Vous devez être hospitalisé et vous ne serez malheureusement pas mobile avant 3 semaines de rééducation.
Si vous bénéficiez d’une assurance santé internationale, vous pouvez être couvert en dehors du pays dans lequel vous résidez donc dans notre exemple en Australie pour cet accident de voiture. Si vous n’avez pas pris d’option supplémentaire pour une assurance rapatriement, vous resterez en Australie ou vous rentrerez dans votre pays de résidence – en Thaïlande – à vos frais.
Si vous n’êtes pas mobile, vous aurez à payer vous-même votre rapatriement par exemple avec un avion sanitaire pouvant aller jusqu’à 50.000€ ou vous devrez régler les frais d’hébergement et de vie en Australie en attendant de pouvoir rentrer chez vous. Avec une assurance rapatriement, la décision de vous rapatrier est une décision médicale et sera prise en fonction de votre état de santé, de votre pays de résidence au moment de l’intervention et du choix de votre assurance. Bénéficier d’une assurance rapatriement tout en étant expatriés peut donc être particulièrement intéressant.

Exemples fréquents de l’intérêt d’une assurance rapatriement

Un autre exemple se présentant régulièrement concerne les retours dans le pays d’origine pour venir au chevet d’un membre de sa famille, souvent malheureusement un de ses parents qui se trouve hospitalisé ou mourant et que l’on souhaite accompagner dans cette épreuve qui parfois est la dernière. L’assurance rapatriement paiera votre déplacement dans votre pays d’origine et certainement une partie des frais d’hébergement.
Autre exemple : si vous vivez dans un pays disposant de faibles infrastructures médicales, il sera parfois indispensable de vous envoyer dans un autre pays pour avoir accès à des soins médicaux de qualité et une assurance rapatriement se révèlera dans ce cas très utile.

Quel est le coût d’une assurance rapatriement ?

Pour répondre aux différents exemples évoqués ci-dessus, nous conseillons de prendre une assurance rapatriement avec des assurances voyages bien sûr – en général systématiquement incluses – mais aussi avec une assurance médicale pour expatriés. Lorsque l’on associe une option rapatriement à une assurance santé internationale, le coût est faible par rapport aux montants de dépenses que cela peut représenter et donc aux économies que vous ferez avec une couverture assistance rapatriement. Le tarif par mois sera d’environ 20€ par personne. N’hésitez pas à nous demander conseil et plus d’informations sur les différentes solutions d’assurances internationales.

L’Asie est une destination qui devient de plus en plus populaire chez les étudiants. Chaque année, plus de 15.000 étudiants français partent en Asie pour faire les études. La Chine, le Japon et Singapore accueillent de plus en plus d'étudiants. Partez en Asie pour vos études ou votre stage et pensez à votre assurance étudiant pour l'Asie !

Les universités asiatiques telles que l'Université de technologie de Nanyang (Singapore), Université Tsinghua (Chine), Université de Tokyo (Japon) sont en tête des classements internationaux. Les universités asiatiques proposent de bons programmes d’études tout en ayant un coût accessible. Le coût de la vie en Asie est moins cher qu’en Europe et qu’aux USA. Néanmoins les villes comme Singapour ou Hong Kong et le Japon sont de plus en plus chères.

Le marché asiatique est en plein essor. Les entreprises européennes se délocalisent en Asie, proposant de nombreux stages avec des gratifications attirantes. Les jeunes diplômés et les étudiants peuvent ainsi facilement trouver un stage en Asie. La culture et le dynamisme de l’Asie en fait une top destination pour les moins de 35 ans. 

L’assurance internationale étudiant  : Un point essentiel lors d’un séjour en Asie.

En poursuivant vos études, il est important d’être assuré. Les étudiants, ayant un mode de vie très actif sont évidemment plus concernés par la nécessité d'une assurance médicale internationale. Il est également important de pouvoir expliquer votre situation à un médecin en anglais a fortiori dans un hôpital privé. L’assurance internationale pour étudiant en Asie vous couvre à 100% des frais réels. Vous avez la liberté de choisir n’importe quel médecin du secteur public ou privé.

Se loger en Asie

Etant étudiant ou stagiaire, vous avez besoin de louer un logement. L’assurance Junior International Studies comprend la responsabilité civile pour la location de votre logement. Imaginez-vous: vous avez été invité par un de vos amis dans son appartement et vous renversez involontairement la TV plasma. Sans assurance, vous allez devoir payer 450 euros au propriétaire. Alors qu'avec l’Assurance Junior International Studies, vous êtes protégé et c’est votre assurance qui va payer.

Nos garanties d'assurance étudiant pour l'étranger sont exceptionnelles avec une couverture des frais médicaux adaptée pour l’Asie, sans franchise et à 100% des frais réels complétés par d’autres garanties comme la responsabilité civile, l’assistance-rapatriement. Les tarifs sont très attractifs : à partir de 27 euros par mois. Profitez du meilleur tarif pour les étudiants jusqu’à 35 ans inclus ! Pour toute hospitalisation, l’assureur paiera directement les frais d’hospitalisation sans avance de frais de votre part.

Vous avez à votre disposition une plateforme médicale 24h/24, paiement direct lors d’une hospitalisation, gestion des remboursements via internet…etc.

Vous pouvez souscrire dès maintenant à l'assurance Junior International Studies.

 

mondassur partir etudier a letranger salon

 

Mondassur participe au salon « Partir étudier à l’étranger » qui aura lieu les 28 et 29 janvier 2017 à Porte de Versailles.
Nous vous y attendons nombreux comme plus de 10 000 visiteurs composés principalement de lycéens et étudiants.

Vous êtes de plus en plus à vouloir partir étudier à l’étranger car les avantages sont multiples. Un départ à l’étranger est toujours enrichissant, c’est l’occasion d’apprendre ou de perfectionner une langue étrangère, de découvrir une nouvelle culture et un nouveau pays, de faire des rencontres.

C’est pourquoi nous serons présent pour vous aider dans vos démarches d’assurance pour que vous puissiez partir sereinement faire vos études. S’assurer à l’étranger est une étape indispensable de votre projet à ne pas négliger.

Assurance étudiant international :

Junior International Studies est l’assurance ayant le meilleur rapport qualité/prix sur le marché. Cette assurance santé internationale assure les jeunes de moins de 35 ans en études ou en stage pour un durée allant jusqu’à 12 mois.

Les remboursements proposés sont imbattables et vous couvre dans le monde entier (Hors USA et Canada), cette assurance internationale est proposée à partir de 27€/mois.

S’assurer aux Etats-Unis et Canada :

Premium Access est valable pour les jeunes de moins de 35 ans et couvre tous types de séjours allant jusqu’à 12 mois. Cette assurance  santé à l'étranger correspond en tout point aux exigences des universités américaines qui sont très pointilleuses sur ce point. Cette assurance internationale est proposée à partir de 38€/mois.

Si vous souhaitez que vos projets se réalisent en toute tranquillité, nous vous attendons les 28 et 29 janvier 2017 au salon « Partir étudier à l’étranger » à Porte de Versailles pour discuter de vos projets.

Nos coordonnées

Nous joindre



+33 (0)1 80 87 57 80
  WhatsApp : +33 7 66 54 12 12
Skype : Mondassur


Mondassur
19, rue des Longs Prés
92100 Boulogne - FRANCE


Nos horaires d'ouverture sont de 9h00 à 18h00, heure française, du lundi au vendredi pour contacter nos conseillers. Nos plateformes médicales pour les assurés sont joignables 24h/24 et 365 jours par an.

Vous avez des questions sur votre contrat d'assurance, pour souscrire une assurance voyage, pour obtenir un devis d'assurance expatrié ? Vous pouvez nous envoyer un email et nous répondons sous 24h00 jours ouvrés.

Nous sommes à votre écoute.